Ces failles qui nous construisent

Jusqu’au dimanche 11 décembre, le roman de Nancy Huston Lignes de Faille (prix Fémina 2006) est mis en scène par Catherine Marnas au Nouveau Théâtre de Montreuil (CDN). La voix de l’enfant (émise à 6 ans) – que nous avons tous été – s’élève sur le plateau avec ses « a dit maman », « a dit papa » et court sur plusieurs générations. Les acteurs sont successivement la grand-mère, la mère, la fille, la petite fille, le petit-fils, le fils, le père, le grand-père… On remonte le temps sur plusieurs générations où se croisent les héritages familiaux de quatre membres d’une même famille et ceux de l’Histoire. Tout aussi lourds les uns que les autres et les personnages s’engloutissent dans leurs « souvenirs », leurs espoirs, leur quête, leurs craintes et leur douleur.

Catherine Marnas a recherché une tension : « Ce qui m’intéressait dans le questionnement sur le théâtre aujourd’hui, c’est cette tension entre le théâtre du Globe et le théâtre de cuisine ; le théâtre du Globe où tu considères, comme Shakespeare, que la scène est le monde, la métaphore de la planète que tu vois de haut, ce qui correspondrait aux maquettes du décor, et d’autre part le niveau du quotidien de la table de cuisine. » La simplicité de la mise en scène, du décor et de la scénographie et cet enchaînement de tableaux « à-plats » permettent de vivre, comme dans le quotidien, ce choc des événements universels (la guerre, le terrorisme) et personnels (le sentiment maternel, la « découverte » de la personnalité de ses parents). Avec ses rires et ses larmes.

Horaires : jeudi, vendredi, samedi, mercredi à 19h00, dimanche à 16h00. Salle Jean-Pierre Vernant. Réservation au 01 48 70 48 90

Important : samedi 10 décembre, à la librairie Folies d’encre, une journée avec Nancy Huston, en présence de l’auteur de 15h00 à 16h30.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *