La Fresque d’Angelin Preljocaj… lorsque les cheveux aussi sont chorégraphie

© Photo Jean-Claude Carbonne

Une nouvelle fois le chorégraphe Angelin Preljocaj s’empare d’un conte pour nous offrir un spectacle d’une très grande délicatesse. Après L’Anoure (1995), Blanche-Neige (2008), Siddharta (2010) cette fois il s’agit d’un conte chinois La peinture sur le mur. Comme toujours les tableaux s’enchaînent dans une fluidité rare et les danseurs sont, ce qui est rare en danse contemporaine dirigés dans leurs gestes jusqu’au bout des ongles. Dès le troisième tableau, magnifique moment où l’on découvre les danseuses immobiles, personnages du tableau, de la fresque… la chorégraphie va utiliser les cheveux des artistes pour participer à cette ode à la sensualité. Il y aura, plus loin, un fantastique tableau de danse où la bien-aimée se voit tresser son chignon de mariée par celles qui l’entourent. Magique moment.

La magie Preljocaj toujours unique.

À 20h00

CE SOIR 3 mars et DEMAIN samedi 4 mars à la MAC de Créteil

Réservation : 01 45 13 19 16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *