L’invraisemblance de notre réalité

Un secrétaire d’État qui ne peut en croire ses yeux…

URGENT LA DERNIÈRE CE SOIR ! Un cocktail détonnant mixant deux univers. Celui de Thomas Pynchon dans son roman Vineland et des films des Marx Brothers. Littérature et cinéma ensemble ? Oui, car la pièce World of Wires de Jay Scheib est adaptée du roman Simulacront-3 de Daniel F. Galouye (1964) et du film Welt am Draht (1973) de Rainer Werner Fassbinder. Nous sommes en pleine science-fiction où les mondes parallèles se croisent. Nous sommes dans un univers de câbles informatiques qui débouchent sur autant de tiroirs et de territoires. Au gré des disparitions, chacun, surtout le spectateur, s’interroge sur la notion d’identité car nous pénétrons de plus en plus profondément dans un programme informatique, simulateur d’événements sociaux, politiques et économiques. Où est notre monde ? Sommes-nous enfermés dans un monde virtuel ?

World of Wires est une pièce virtuose où Jay Scheib manie la vidéo (encore un câble permanent attaché à l’homme pour une représentation de ce qui se passe sur le plateau) en suivant de près tous les personnages. Deux spectacles en un. Le vrai (?) de théâtre et un autre mouvant d’images projetées sur une toile décor – qui sera détruite dans un des nombreux moments de « folie » des situations et personnages – puis sur des écrans. La troupe de comédien déploie une énergie rare de la nature de celle que provoque Vincent Macaigne. Rien ne semble pouvoir résister à son passage. C’est encore ce soir à la Mac de Créteil, la dernière. A ne pas rater.

World of Wires par Jay Scheib (1h30)

Première en France dans le cadre du Festival d’automne de Paris – Spectacle créé le 6 janvier 2012 à The Kitchen (New York).

Mac de Créteil (Créteil maison des Arts) – Tél : 01 45 13 19 19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *