Pour que le Salon du livre de Montreuil puisse honorer la culture du Mexique

Du 30 novembre au 5 décembre prochain, à Montreuil, le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis a prévu, comme chaque année de mettre un pays à l’honneur. Ce sera le Mexique. Du moins peut-on l’espérer, car à cause de la gestion calamiteuse de la dramatique affaire Florence Cassez (on n’ose ici parler de diplomatie car elle est absente comme elle l’est pour la libération des peuples tunisiens, égyptiens et libyens), l’année du Mexique a été annulée. Continue reading →

L’action sociale des conseillers généraux : une longue histoire

Manuel Martinez et Claude Bartolone visitent le centre Henri Marsoulan

Hier matin, Claude Bartolone, Président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, guidé par Manuel Martinez, Conseiller général du canton Montreuil-Ouest, s’est entretenu durant près d’une heure avec les équipes encadrantes et les salariés du centre Henry Marsoulan.*

A l’origine appelé ateliers de Montreuil, l’ESAT est né en 1898 de la volonté du conseiller général Henry Marsoulan. Il s’agissait d’accueillir dans des ateliers d’assistance par le travail, des personnes dont les difficultés ne permettent pas d’exercer une activité professionnelle. Ainsi, vont naître les « Ateliers départementaux », dont le premier atelier ouvre en 1899.  Deux autres ateliers seront créés en 1905.

Continue reading →

Les bombes toxiques… sont aussi à retardement

Le 24 janvier, le taux d’intérêt sur un prêt de 10 millions d’euros consenti à la Seine-Saint-Denis est passé de 1,42 % à 24 % ! La bombe des emprunts toxique a lancé une de ses premières répliques. Coincé, le Conseil général a réagi. Son président Claude Bartolone a décidé d’attaquer trois banques en justice pour faire annuler 5 contrats. Une première ! Dexia, Crédit Agricole-CIB (ex-Calyon) et l’irlando-allemand Depfa Bank, parmi la dizaine de banques créancières, viennent de recevoir leurs assignations. « Et ce n’est qu’un début ! », affirme-t-on à Bobigny.

La mutualisation : un coup de soleil pour les espaces culturels

En assistant à la belle pièce Le nom de Jon Fosse, mise en scène par Arlette Desmots (Cie montreuilloise Ekphrasis) en coréalisation avec le collectif J’irai marcher sur les toits, j’ai découvert RAV!V (Réseau des Arts Vivants en  Ile-de-France). Il s’agit d’un réseau solidaire de compagnies et structures du spectacle vivant en région Ile-de-France. Ses objectifs sont multiples : favoriser le partage d’informations, d’expériences et de savoir-faire ; mettre en place des  expérimentations et des outils de travail concernant la mutualisation entre  structures du spectacle vivant, préparer des événements publics permettant de rendre visible ces projets spécifiques et apporter une réflexion  nécessaire à la reconnaissance du tiers secteur des Arts Vivants par la société et les institutions publiques et privées. Continue reading →