Musique ensemble à Montreuil

On Est Ensemble aussi en musique…

Musique ancienne en France, tel était le programme d’hier matin au conservatoire de Montreuil. Musique ancienne pour une démarche innovante consécutive à l’existence récente de la communauté d’agglomération Est Ensemble. Certes la liaison et les collaborations entre les conservatoires du département ne sont pas nouvelles et continueront, d’autant que notre conservatoire est un conservatoire à rayonnement départemental (CRD).

Mais les équipes des conservatoires, directeurs, professeurs et élèves d’Est Ensemble tissent des liens particuliers dont, en tant que spectateurs, nous n’aurons pas fini de tirer bénéfice.

Ce matin, 12 élèves du conservatoire de Bobigny, dont la particularité est de donner une place importante à la musique baroque, sont monté sur scène. Certains ne pratiquaient la musique que depuis de courtes années. Grâce à eux le public a pu découvrir trois compositeurs allemands.

Puis, les professeurs des deux conservatoires de Bobigny et Montreuil nous ont fait partagé des pièces de quatre musiciens français, eux aussi expression de la grande période du baroque du 17ème siècle.

Prochains rendez-vous de ces concerts gratuits du dimanche matin : les 29 mai et 19 juin à 11h00. Renseignements et réservation : 01 48 70 60 04.

Tendance Floue et vision claire

Avoir 20 ans, cela se fête ! Et lorsqu’il s’agit d’un anniversaire collectif, il est normal que la fête dure. 2011 est donc une année heureuse pour Tendance Floue, ces 12 inclassables photographes – sauf par le talent –  du groupe montreuillois. Hier au Forum des images (Forum des Halles, Paris), après d’autres événements, manifestations et éditions marquant cette année de jeunesse et de maturité, Tendance Floue présentait « Images fixes – images animées ». 17 projections sur grand écran de créations visuelles à la dénomination difficile, objets vivants et porteurs d’interrogations au riche devenir sur le statut de l’image d’aujourd’hui. En ouverture de leur animation conjointe d’une soirée où de nombreux professionnels et acteurs économique du secteur allaient échanger leurs points de vue, Thierry Ardouin, co-fondateur de Tendance Floue et Pierre Haski, rédacteur en chef de Rue 89 interrogeaient la salle : quelle vérité porte l’image d’aujourd’hui ? Celle de la photo « fixe » saisissant un instant de vie avec la force d’expression qui nous frappe si fort lorsqu’elle est accrochée à des cimaises la mettant pleinement en valeur ou lorsqu’elle est imprimée dans des éditions respectant sa qualité ? Celles du cinéma ou de la vidéo qui, en 24 ou 25 images par seconde, qui même lorsqu’elles ne sont présentes que le temps d’un éclair sur l’écran restent éblouissantes et imprimées dans nos mémoires ? Continue reading →

Les étoiles humaines des marionnettes

Les ingrates ont refusé l’amour… elles sont en enfer !

Gintaras Varnas est un metteur en scène lituanien. A l’instar de nombre de ses collègues des deux autres pays baltes voisins Lettonie et Estonie, il propose un théâtre particulièrement vivant et créatif. Hier, il concluait la saison 2010-2011 à La Scène Watteau dirigée par Nicolas Liautard, scène conventionnée de Nogent-sur-Marne, par deux madrigaux (formes courtes d’un opéra, caractéristiques de l’époque baroque) de Claudio Monteverdi : Le combat de Tancrède et Clorinde et Le bal des ingrates. 13 chanteuses et chanteurs solistes, 10 acteurs sur le plateau, voilà qui n’est pas une « petite » distribution ! Le genre théâtral de Gintaras Varnas est le théâtre de marionnettes qui permet selon lui  » de tout exprimer, davantage encore qu’avec les humains« . Les acteurs manipulateurs évoluent au sein de décors en deux dimensions, réalisés avec un art consommé de l’exercice dont le savoir faire se perd dans trop de pays dont la France. En témoignent les images extraordinaires du long combat entre Tancrède et Clorinde, ennemie de guerre de religion dont il est amoureux. Durant l’échange de coups qui finiront par la tuer, elle lui est à ce moment invisible puisqu’ils sont tous deux couverts de leur armure. Nous assistons alors à un véritable « démembrement » de ces combats barbares où jambes, bras, torse et tête, dorés et seuls éclairés dans le noir, volent dans l’espace comme de sinistres étoiles de mort. Quant au Bal des ingrates, pièce drolatique, les faces grotesques et séchées des grandioses marionnettes invitent réellement à ce que Cupidon fasse triompher l’Amour, quand il est encore temps, sur la pudibonderie dévastatrice. La présentation de la saison de la Scène Watteau 2011-2012 aura lieu le jeudi 16 juin.

Chouf Ouchouf ouvre les yeux…

© Mario Del Curto / Artwork FLAG

Un coup de foudre. Simplement. Lorsque Sanae El Kamouni, qui a constitué le Groupe acrobatique de Tanger (Maroc) fait le premier pas pour les rencontrer les chorégraphe et musicien suisses Martin Zimmermann et Dimitri de Perrot se disent « séduit par l’humanité du Groupe ».

Et c’est ainsi qu’est née Chouf Ouchouf qui signifie « Regarde, regarde encore !« , cette pièce où se croisent le cirque et la danse, belle rencontre qui tient la promesse de leurs auteurs : « Nous mourrons de rire, mais prenons tout au sérieux. Nous bravons la douleur physique. Nous sommes extrêmement anxieux et minutieux. Nous allons à fond la caisse, sueur et larmes, bonheur et poisse« . Continue reading →