Arles et Avignon, photo et peinture croisées …

 

 

 

 

Pivoine  par Cy Twombl
Les yeux de feu de Douglas Gordon

Cy Twombly est parti, le mardi 5 juillet, à l’âge de 83 ans. Génie de l’histoire de l’art contemporain  comparé parfois à Matisse, il reste vivant cet été grâce à son exposition, en Arles (chapelle du Méjan) et à Avignon (fondation Lambert) intitulée « Le temps retrouvé ». Il ne pourra malheureusement pas l’honorer comme prévu en septembre. Elle permet de découvrir pour la première fois en France ses photographies, dont celle de la magnifique pivoine retenue pour le catalogue et dont on ne sait dire s’il s’agit d’une photo ou d’une peinture. Son œuvre est aussi associée à celles d’Auguste Rodin, Pierre Bonnard, Constantin Brancusi, Jacques-Henri Lartigue (regarder dans les jumelles de l’exposition, c’est découvrir avant l’heure le 3 D…), Hiroshi Sugimoto, Diane Airbus, Sol LeWitt, Ed Rusha, Cindy Sherman, Sally Mann qui furent autant d’inspirateurs de l’artiste américain… qui avait choisi l’Italie comme port d’attache.

Portrait à la Javel de Miquel Barcelo

Photo, peinture, les grands artistes franchissent aisément les frontières classiques de leurs supports habituels. Ainsi, à Arles, Cy Twombly a souhaité accrocher dans la même salle les photos « brûlées et découpées » de l’écossais Douglas Gordon où le papier photographique est consumé par le feu, donnant par exemple ce regard particulier à Grace Kelly et d’autres stars du cinéma. De son côté, habitué à utiliser toutes les matières, le grand peintre espagnol Miquel Barceló brosse des portraits à l’eau de Javel qui, pour partie, se transforment alors sans qu’il puisse intervenir. Les traits se déforment et se figent parfois à la manière des visages peints par l’anglais Francis Bacon et l’on découvre ainsi éclairés des artistes connus comme Patrick Modiano ou Denis Podalydès.