Un nouvel « outil » pour la jeunesse de Montreuil

SMJ Déf 300x266   Un nouvel outil pour la jeunesse de Montreuil   elu a montreuil    Daniel ChaizeInauguration samedi dernier des nouveaux locaux du Service Municipal de la Jeunesse (on dit simplement SMJ). Beau bâtiment, belle rénovation, bureaux clairs et, enfin regroupés, les responsables et animateurs si essentiels pour le soutien culturel, mais aussi d’aide à la recherche de travail, et on pourrait dire d’accompagnement et de reconnaissance. Le Bureau d’Information Jeunesse (BIJ) est aussi dans les murs. En un mot : une réussite. SMJ… je suis toujours partagé sur la dénomination, DE la jeunesse, POUR la jeunesse, PAR la jeunesse, qu’est-ce qui caractérise le mieux le quotidien de ces rencontres essentielles ? Qu’importe dès l’instant où chacun s’y sent bien, accueilli et soutenu. Une fête donc ! La fanfare des Beaux-Arts de Paris, une fresque murale imposante et fraiche ainsi qu’une peinture dans l’escalier menant à l’étage du jeune artiste de Chelles, Jordane Kone de l’association Le manifeste coloré. Une projection de documentaires vidéo sur l’activité du SMJ filmés depuis un an par Vincent Delbos, de Chelles aussi, membre du collectif Toile Blanche. Enfin, un montreuillois auteur-compositeur-interprète, Kévin Soel. Le SMJ n’est pas sectaire… il a raison. Nul doute que ces nouveaux murs accueilleront bientôt des œuvres créées par des jeunes de notre ville et qu’il sera le lieu de nouvelles fêtes où tous s’y retrouveront. A noter : le SMJ ne donne pas directement sur la rue Franklin… ce n’est pas une raison pour hésiter. En deux pas on découvre une belle cour. Signalétique à venir.


2 Responses to Un nouvel « outil » pour la jeunesse de Montreuil

  1. Avatar Un montreuillois
    Un montreuillois says:

    C’est toi l’outil.

  2. Avatar Chaize Daniel
    Chaize Daniel says:

    Commentaire un peu court. Je précise que le mot « outil », placé entre des guillemets, est un joli mot. Il est souvent associé à artisan… où il me plaît dans les deux de toucher aux savoir-faire. Et il en faut pour cette mission de service public concernant la jeunesse. Un outil peut être un levier qui démultiplie les forces et les possibilités. C’est ce que je souhaite pour le SMJ. Le commentaire elliptique me le reprocherait-il ? L’auteur serait-il surpris d’un tel sentiment alors que, membre du groupe RSM d’opposition au Conseil municipal, je me placerai ici en contradiction ? Si c’est le cas qu’il se rassure, ou plutôt qu’il comprenne bien ma volonté et mon action politique. Tout ce qui est bien pour les Montreuillois est bon pour moi. Que l’initiative en vienne de la majorité actuelle ou pas ? C’est le seul moyen, démocratique et responsable, d’être dans l’opposition crédible quand je le considère nécessaire.