Sarkozy choisit le combat personnel

Nous n’avions pas de Premier ministre. Il est resté.

Nous avions un assemblage improbable de personnages censés être Gouvernement. Ils avaient été choisis suite à un casting pour « faire beau sur la photo » et « faire annonce » d’un nouveau dessin de la carte politique. Ce n’était rien qu’un coup de communication, et en guise de nouveauté nous avons vu une fine équipe droit aux ordres d’un Président décidant seul et le faisant savoir de toutes les façons. Y compris perverses puisque tous, Premier ministre compris, se voyaient régulièrement tancer publiquement au titre de collaborateurs – selon la formule consacrée par le Prince – c’est-à-dire en bon français : subalternes et au devoir de soumission. Continue reading →

Europe Ecologie attachée aux Verts

Europe Ecologie-les Verts ! Si la communication a un sens, cette juxtaposition de deux sigles pour signifier une naissance historique mérite d’être analysée. Certes, on ne pouvait pas s’attendre à une fusion des deux entités en un nouveau nom que certains auraient pu moquer comme « nucléaire ».

Voyons de près ce que nous dit cet intitulé si long à prononcer que Daniel Cohn-Bendit confirme se limiter à dire « Europe Ecologie ». Continue reading →

De Lille à Montreuil : changer et penser la ville

Samedi dernier, à Lille, le Parti socialiste présentait, dans le cadre de son « Forum des idées » 41 propositions pour une nouvelle société urbaine. Avec l’objectif d’esquisser la ville du XXIème siècle. Le même jour, à Montreuil, « les Entretiens de Montreuil » (un cycle de débats « pour le changement ») posaient cette question : « Montreuil, une ambition dans la ville monde ? ». Continue reading →

De Chicago à Montreuil

L’effet Nobama a donc fait chuter l’homme du We Can ! celui qui avait pourtant mobilisé tout un peuple il y a deux ans. Quel est ce souffle, qualifié de dévastateur par la plupart des observateurs, qui a provoqué la défaite du Parti démocrate ? Il s’agit de la froideur du Président Obama. Sa distance technocratique, son caractère intellectuel – quasiment une malformation selon certains américains – ou encore son manque d’empathie sont apparus insupportables à beaucoup de ses anciens électeurs.

Continue reading →