Le parcours ardent du gamin de Jón Kalman Stefánsson continue

 

Le coeur de l'homme

Le gamin poursuit sa traversée du pays, sa traversée de la vie. Avec le troisième roman de sa trilogie Jón Kalman Stefánsson révèlent que notre cœur se divise en deux parties. Laquelle suivre pour vivre pleinement. Faut-il en tuer un lorsqu’une rousse incandescente illumine la neige qui vous glace le sang ? Extrait : « À travers la pluie, la neige et la bouillie glacée, il fait huit degrés, déclare Steinum, qui a déjà noté l’information dans le registre météorologique qu’elle tient depuis dix-huit ans, où elle consigne la force et la direction du vent, la température de l’air, la quantité et la forme des nuages, l’état de la mer, ces réalités dont nous avons tant besoin et dont nous nous servons pour expliquer le monde, supporter l’existence, ces données brutes et plates et qui n’expliquent rien (…) » La suite, comme vous savez, dans Chemins de lecture sur www.daniel-chaize.com (rubrique à cliquer juste sous le 9)

Stefánsson (Jón Kalman), Le cœur de l’homme, Éditions Gallimard, décembre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *