27ème édition du Salon du livre et de la presse jeunesse du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

Emmanuel Constant, Vice-Président chargé de la culture au Conseil général de la Seine-Saint-Denis présentant le salon le 27 septembre dernier au beau théâtre Monfort de Paris.

Hier soir, au Conseil municipal de Montreuil, j’ai eu le plaisir de voter la délibération concernant la subvention exceptionnelle de 100 000 euros pour le salon du Livre et de la Presse jeunesse. Avec mes amis du Groupe RSM (Renouveau Socialiste Montreuillois)… mais aussi, et c’est très important de noter cette belle unanimité, avec tous les élus présents. Cette 27ème édition du salon du Conseil général se tenant à Montreuil, elle sera de nouveau un moment culturel important pour notre ville. Durant son ouverture, du 30 novembre au 5 décembre, mais aussi tout au long de l’année 2012. En effet, au-delà de cet événement d’une semaine au rayonnement international, les bibliothèques et établissements scolaires du département, donc de Montreuil aussi, reçoivent au fil des semaines les animations multiples permettant aux jeunes lecteurs de découvrir « leurs » livres. Une activité permanente sur l’année. Pour 2011, le salon a fait véritablement peau neuve, et nous aurons l’occasion d’y revenir. Evoquons néanmoins rapidement les nouveautés : ouverture de l’Ecole du livre de jeunesse ; création d’un Marché international et professionnel de l’image ; création des « Pépites littéraires »… Une année qui voit en conséquence la reconnaissance du salon s’élargir encore permettant de gagner de nouveaux partenaires, par exemple des médias, des syndicats professionnels ou des fondations. Mais, naturellement, ce sont les financements publics qui restent essentiels et qui sont les plus importants. En premier lieu, celui du Conseil général de Seine-Saint-Denis puisqu’il s’agit de son salon. Et Montreuil, enfin à la hauteur des retombées culturelles dont la ville bénéficie. Ci-après les chiffres dans le détail des plus importants financeurs : Conseil général : 1,6 millions d’€uros, soit 77 % ; Etat : 300 000 €uros ; Ville (Montreuil) : 100 000 €uros ; Région : 80 000 €uros.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *