En dépit de nos différences physiques, nous faisons partie d’une seule et même race humaine.

Bertrand Jordan dans les studios de France Culture en 2012.
Bertrand Jordan dans les studios de France Culture en 2012.

Alors que Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front National et toujours son maître à penser, se répand à nouveau pour dire qu’il croit à l’inégalité des races, voici un extrait d’une interview de Bertrand Jordan * à l’hebdomadaire Le Point.

Sa réponse à  la question : « La couleur de peau ne signifie donc pas différentes races  ? »

– “Non, c’est même une aberration scientifique. Mais la variation génétique dont nous parlons est plus forte au niveau des caractères apparents – taille, couleur de peau, …, donc plus visible. Cela s’explique souvent par la sélection sexuelle : des critères de beauté retenus par un groupe privilégient pour la reproduction un type de partenaires. Pour la couleur de la peau, la différenciation s’est faite par la sélection naturelle, en réponse à l’environnement. À l’origine, tous les humains avaient la peau noire, qui offrait une meilleure protection contre les rayons du soleil. Mais, au sein des populations qui se sont déplacées de l’Afrique vers des régions peu ensoleillées comme l’Europe, les porteurs d’une mutation donnant la peau claire ont été avantagés, leur peau profitant mieux de la lumière pour synthétiser la vitamine D. Ces individus ont une descendance plus importante et la mutation héréditaire s’est répandue, la population à peau claire est devenue majoritaire dans ces parties du globe. Et puis le groupe qui migre n’est pas un échantillon représentatif de la population initiale. Il peut contenir plus de grands que de petits ou de bruns. Mais en dépit de nos différences physiques, nous faisons partie d’une seule et même race humaine.”

* Chercheur au CNRS en génétique et génomique, directeur de recherche émérite, membre de la Human Genome Organisation et consultant scientifique pour des entreprises de biotechnologie. Auteur de « L’humanité au pluriel. La génétique et la question des races » (Seuil).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *